Weekend roumain dans les Côteaux du Lyonnais

afor04

C’est dans les Côteaux du Lyonnais que nous nous retrouvons début août. Il fait beau, la campagne est verte et généreuse. Je reconnais la route. il y a une vingtaine d’années. j’ai habité à une dizaine de kilomètres de Thurins, le village où vivent nos hôtes Sabine et Pierre-Jean.

“Nous”, nous sommes tous là parce que nous partageons les mêmes centres d’intérêt et des bribes de passé et de futur communs. Ce qui nous lie : la Roumanie, les orphelinats, l’adoption, la famille.

img_6341

Marion Leroy Dagen et Laura Giraud organisent le weekend, leur priorité : répondre aux demandes des adhérents de l’AFOR qui souhaitent échanger entre eux. Lyon et la généreuse proposition de Sabine et Pierre-Jean d’accueillir tout le monde apparaît comme une option idéale, géographiquement et humainement.

img_6352

L’endroit est convivial, Sabine et Pierre-Jean ont vécu en Roumanie entre 2005 et 2010, d’abord à Varadia puis à Arad. Ils se sont occupés de jeunes adultes ayant grandi dans des orphelinats qui n’étaient pas capables de vivre de manière autonome. “Nous étions partis pour donner, nous avons énormément reçu, une vraie leçon de vie”, confie Sabine qui reste toujours très liée à la Roumanie puisqu’elle a écrit avec Alina Marin un livre très touchant : Mémoire d’Orphelin.

img_6366

Je suis tout de suite touchée par la convivialité de l’endroit, un peu comme si je débarquais à une réunion de famille où je retrouvais des cousins, des oncles, des tantes perdus de vue depuis longtemps. Je ne sais pas ce que ressentent les autres, si l’environnement favorisera l’envie de parler, d’échanger, de partager son histoire personnelle, d’essayer d’aller plus loin, d’aller voir là d’où on vient. Bref, tous ces questionnement qui ont poussé les adoptés présents à venir des quatre coins de la France (Nancy, Toulon, Dijon, Toulouse…).

img_6336

Entre la présentation de l’AFOR, l’idée de la création d’un fonds documentaire dédié aux enfants qui ont grandi dans les institutions de Ceausescu et la présentation très émouvante de Sabine qui nous lit des passages de son livre, Laura et Marion me demandent de présenter mon travail photo, Les Orphelins de Ceausescu, 25 ans après. Je sais que la plupart des “cousins” présents en ont entendu parler de ce travail mais je m’exécute, j’explique le contexte, ma vision qui sera toujours celle d’un “outsider”.

Romanian orphans

Je parle du choc vécu la première fois que je suis entrée dans un orphelinat en 1993; le choc des conditions de vie déplorables dans lesquelles les enfants grandissaient tous seuls, livrés à eux-mêmes, sales, en mauvaise santé, maltraités. Dans les grands dortoirs inhumains, les enfants dormaient à deux ou trois par lit, dans un bruit incessant de cris, de pleurs et dont les odeurs me donnaient envie de vomir. Je raconte les premières nuits hantées de cauchemars : des grappes d’enfants s’agrippaient à moi, me tapaient, me mordaient, juste pour quelques secondes d’attention. Des cauchemars trop proches de la réalité.

19670019

Pourtant, je m’accroche, je continue, je reviens, je prends des photos et raconte les histoires des enfants que je vois grandir et retrouve à l’age adulte. Des orphelins de Ceausescu qui n’ont pas été adoptés. Je me rends compte que je mets des images, des histoires sur un destin qui aurait pu être celui de ceux qui m’écoutent en ce moment dans cette belle bâtisse des Côteaux du Lyonnais à des années-lumière de la misère des années Ceausescu et de la décennie qui a suivi.

C’est d’ailleurs parce que je mettais des images sur ses maux que Marion, adoptée en 1982 à 6 ans, m’avait contactée il y a quelques années. Emue par mon travail, elle m’avait dit merci de lui apporter une partie de sa vie qui lui manquait.

MarionParents110882

Marion quitte la Roumanie avec ses parents adoptifs en 1982

Depuis notre première rencontre dans un café parisien, Marion a fait un bout de chemin dans sa quête d’identité : du documentaire L’Enfant du Diable (réalisé par Ursula Wernly Fergui et dont je suis co-auteure) qui raconte la recherche de sa famille biologique, notre rencontre et celle des anciens de l’orphelinat de Popricani à la création de l’AFOR avec Laura.

IMG_4353

D’ailleurs, l’après-midi du samedi dans la belle maison de Thurins se termine par la projection du documentaire. Je l’ai vu des dizaines de fois, je m’éclipse pour jouer au ballon avec les enfants de Sabien et Pierre-Jean. Razvan, l’un des adoptés, a besoin de s’acheter des cigarettes et me propose une virée en R25 vintage ! Comment refuser ?

afor03

On rigole, comme des cousins qui s’échappent du déjeuner de famille trop long pour aller faire des bêtises. On file sur la route magnifique qui mène à Yzeron. On fait une pause au bar du village, au milieu des randonneurs pour boire une bière et là le téléphone de Razvan sonne, c’est sa soeur biologique. Il vient de la retrouver. Il ne l’a pas encore rencontrée, ni le reste de sa famille de la communauté Rom de Roumanie. La soeur lui demande quand il vient, elle est à Nice, elle l’attend. Il dit qu’il va venir, qu’il va la rappeler. Le lendemain, il nous quittera à l’aube, sans prévenir, pour aller les retrouver.

img_6341

Chez Sabine et Pierre-Jean, on prépare le barbecue. Mais avant, maintenant que les cousins-cancres sont rentrés de leur virée, il est temps de prendre la photo de famille. Tous allongés sur la pelouse, en étoile, les têtes collées les unes aux autres. On se sent plus proches, on est plus proches les uns des autres. Le souhait de Marion et Laura est réalisé, les langues se délient, les histoires uniques de chacun des adoptés se dévoilent.

afor06

Pour en savoir plus sur l’AFOR : http://orphelinsderoumanie.org

Pour vous procurer une copie de l’Enfant du Diable, envoyez un email à : contact@orphelinsderoumanie.org

Pour vous procurer un exemplaire de Mémoire d’Orphelin, cliquez ici ou contactez directement Sabine et Alina sur : memoiredorphelin@gmail.com

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s