La montagne magique (et une mine à fric)

Zug15

Tout en haut, il y a les glaciers puis un barrage, celui de Linthal, le plus grand d’Europe. Au coeur de la vallée et des alpages suisses coule une rivière, intrépide, un courant qui dégage une force incroyable.

Zug02

Et un bruit aussi, qui masque tous ceux qui bordent la rivière sauf celui de la mine, une mine des temps modernes et même presque de science-fiction, au premier étage d’une ancienne usine de textile, dont les grandes fenêtres donnent sur la rivière déchaînée.

Zug11

Il fait une chaleur à crever dans la mine, et pourtant il fait à peine 20 degrés dehors dans le petit village suisse un brin ringard et un peu figé dans les années 80.

Zug12

Un vrai contraste avec la mine et ce qu’elle produit : de l’argent sous la forme d’une crypto monnaie appelée Ether, invention magique de l’enfant prodige de la technologie Blockchain, Vitalik Buterin.

Zug10

Zug09

Dans l’ancienne fabrique à textiles, les mineurs ne sont pas des hommes usés par le travail de la mine mais des machines, une multitude de cartes mères reliées à des ordinateurs, posées sur des étagères et reliées entre elles par des cables de toutes les couleurs, de toutes les grosseurs. Le bruit est assourdissant, la chaleur presqu’insoutenable.

Zug04

Dans cette jungle de cables, de cartes mères et d’ordinateurs, pleine d’embûches et d’obstacles règnent les seigneurs du lieu, les Danois Niklas Nikolajsen et Nicolai Oster, respectivement directeur et responsable des opérations de Bitcoin Suisse.

Zug13

C’est leur mine, Alpereum, et c’est presque la seule du genre en Europe (son unique cousine européenne est en Islande).

Zug14

Zug05

Ils connaissent par coeur toutes les allées, les obstacles des cables qui courent dans tous les sens.

Zug06

Munis d’une paire de ciseaux ou d’une pince, ils bricolent d’une carte mère à une autre, un peu comme des jardiniers consciencieux feraient du repiquage.

Zug08

Mais pourquoi là ? Au fin fonds de cette vallée oubliée dans le temps ? Pour l’énergie créée par le barrage, l’énergie qui fait tourner, chauffer les machines, l’énergie qui, infiltrée dans un dédale d’algorythmes, produit du bruit, de la chaleur et miracle : de l’argent. La fabrique du fric est fonction du temps et de l’électricité, une équation magique se résoud devant nos yeux incrédules.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s